TapiOMca

Si toi aussi, tu veux participer à des discussions passionnantes, dignes d'un bon café des Sport d'un village de moins de 80 habitants, enregistre toi!!!

Ce n'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule!


    Le racisme et la violence dans le foot

    Partagez
    avatar
    shura
    Administrateur Tapiste
    Administrateur Tapiste

    Nombre de messages : 31257
    Age : 37
    Localisation : Paris, pour les mêmes raisons que DON KEKEMAN, Parrain Mc DOOM de second rang
    Réputation : 5
    Date d'inscription : 30/11/2005

    Le racisme et la violence dans le foot

    Message par shura le Ven 23 Déc - 13:06

    Voila j'ouvre ce topic, parce que là ça devient vraiment n'importe quoi. Je lisais les décisions de la commission de discipline de la Ligue et qu'est ce que je vois:

    Autres incidents
    Ajaccio-Paris SG, incident à caractère raciste de la 12eme minute (jet d'une banane et cris de singe en direction de Bernard Mendy) : demande d'explication à l'AC Ajaccio
    Nancy-Strasbourg, comportement de Jacques Rousselot, président de l'AS Nancy Lorraine, à l'issue de la rencontre : deux matches d'interdiction de banc de touche et de vestiaire d'arbitres


    Ah! c'est sûr que c'est comme ça qu'on va enfin virer le racisme dans les stades.
    Thiriez: "Monsieur le Président d'Ajaccio? Pourrais-je savoir pourquoi une banane s'est échouée aux pieds de Bernard Mendy?"
    Le Président d'Ajaccio: "Très franchement cela reste inexpliqué, ce doit être du au réchauffement climatique qui prend des proportions dramatiques en Corse. La preuve, il se met à pleuvoir des bananes"
    Thiriez: "Ah! Vous me rassurez et merci beaucoup pour vos explications, je classe l'affaire sans suite"

    :evil: :evil: :evil: :evil: :evil:


    Dernière édition par le Mer 22 Aoû - 17:11, édité 1 fois


    _______________________________________________

    «Maintenant, je roule moins voyant, j’ai un Porsche Cayenne» @Valbuena
    avatar
    KeKe
    Elu Tapiste
    Elu Tapiste

    Nombre de messages : 14912
    Age : 36
    Localisation : Paris, pour la même raison que DON Shura, Parrain Flatteur de 2nd ordre
    Réputation : 2
    Date d'inscription : 01/12/2005

    Re: Le racisme dans le foot

    Message par KeKe le Mer 4 Jan - 16:29

    Foot - ITA : Plus de salut pour Di Canio

    Le buteur italien de la Lazio, Paolo Di Canio a annoncé mercredi à une radio romaine qu'il cessera ses saluts fascistes pour le bien de son club. Le mois dernier, le joueur avait écopé d'une amende de 10.000 euros et d'une suspension d'un match pour avoir adressé des gestes peu ambigüs aux supporters romains.




    «J'ai eu le temps de réfléchir pendant la trêve de Noël et j'ai décidé de faire passer les intérêts du club avant les miens, a déclaré Paolo Di Canio. Je vais éviter certains gestes en public, s'ils sont diaboliques pour certains.» D'abord condamné à une amende de 10.00 euros pour son salut fasciste après la défaite face à Livourne (2-1), le 11 décembre, le capitaine de la Lazio avait récidivé huit jours plus tard face à la Juventus (1-1). Ce nouveau geste lui a valu un match de suspension. Grand admirateur du leader fasciste Benito Mussolini, sur lequel il a écrit un livre, Paolo Di Canio n'a pas totalement renoncé : «Je vais continuer à me battre pour la liberté de manière différente, avec l'aide des avocats qui me défendent», a-t-il ajouté avant de préciser qu'il était prêt à prolonger son contrat avec la Lazio.

    www.lequipe.fr

    Invité
    Invité

    Re: Le racisme et la violence dans le foot

    Message par Invité le Mer 4 Jan - 16:31

    pour une fois,il a une reaction intelligente celui là!!!!! :affraid:
    avatar
    shura
    Administrateur Tapiste
    Administrateur Tapiste

    Nombre de messages : 31257
    Age : 37
    Localisation : Paris, pour les mêmes raisons que DON KEKEMAN, Parrain Mc DOOM de second rang
    Réputation : 5
    Date d'inscription : 30/11/2005

    Re: Le racisme et la violence dans le foot

    Message par shura le Lun 16 Jan - 15:54

    lequipe

    Foot - ESP : Clemente se défend

    L'entraîneur de l'Athletic Bilbao, Javier Clemente, assure avoir tenu ses propos sur le crachat essuyé par son joueur Unai Exposito, sans savoir que le responsable était l'attaquant camerounais Samuel Eto'o. «Je croyais que ceux qui crachaient étaient ceux qui descendaient de l'arbre», avait-il déclaré après sa défaite à Barcelone (2-1). Il a ajouté plus tard à Radio Marca qu'il avait seulement entendu dire dans le vestiaire de la bouche de ses joueurs : «Et en plus ils nous crachent dessus». Sans en savoir plus. L'ancien entraîneur de l'OM (2000-2001) réfute donc toute connotation raciste dans cette déclaration d'après-match. Eto'o, de son côté, s'est excusé pour son geste et s'est montré indulgent pour les propos de Clemente. «Nous reparlerons de cela et j'espère que (Javier Clemente) rectifiera. Ce sont des choses qui arrivent dans le foot, qui se disent à chaud :shock: :shock: :shock: :shock: ».


    _______________________________________________

    «Maintenant, je roule moins voyant, j’ai un Porsche Cayenne» @Valbuena

    Invité
    Invité

    Re: Le racisme et la violence dans le foot

    Message par Invité le Lun 16 Jan - 16:02

    Shura a écrit:lequipe

    Foot - ESP : Clemente se défend

    L'entraîneur de l'Athletic Bilbao, Javier Clemente, assure avoir tenu ses propos sur le crachat essuyé par son joueur Unai Exposito, sans savoir que le responsable était l'attaquant camerounais Samuel Eto'o. «Je croyais que ceux qui crachaient étaient ceux qui descendaient de l'arbre», avait-il déclaré après sa défaite à Barcelone (2-1). Il a ajouté plus tard à Radio Marca qu'il avait seulement entendu dire dans le vestiaire de la bouche de ses joueurs : «Et en plus ils nous crachent dessus». Sans en savoir plus. L'ancien entraîneur de l'OM (2000-2001) réfute donc toute connotation raciste dans cette déclaration d'après-match. Eto'o, de son côté, s'est excusé pour son geste et s'est montré indulgent pour les propos de Clemente. «Nous reparlerons de cela et j'espère que (Javier Clemente) rectifiera. Ce sont des choses qui arrivent dans le foot, qui se disent à chaud :shock: :shock: :shock: :shock: ».
    desolé shura je l ai posté dansle topic ligua :roll:

    Invité
    Invité

    Re: Le racisme et la violence dans le foot

    Message par Invité le Lun 16 Jan - 16:23

    Le genre de déclarations qui me font gerber...

    On va lui mettre 3 000e d'amendes et ça va être réglé, on dirait que les instances ne veulent pas résoudre ce problème.
    avatar
    shura
    Administrateur Tapiste
    Administrateur Tapiste

    Nombre de messages : 31257
    Age : 37
    Localisation : Paris, pour les mêmes raisons que DON KEKEMAN, Parrain Mc DOOM de second rang
    Réputation : 5
    Date d'inscription : 30/11/2005

    Re: Le racisme et la violence dans le foot

    Message par shura le Mar 17 Jan - 15:22

    lequipe

    Foot - ESP : Sanctions pour Eto'o et Clemente ?

    Les autorités sportives espagnoles ne se sont pas montrées sensibles aux tentatives de Javier Clemente et Samuel Eto'o de dédramatiser l'affaire du crachat. «Des attitudes et des déclarations de ce type sont condamnables et ne contribuent en rien au bon ordre sportif», a estimé le conseil supérieur du sport, qui dépend du gouvernement.



    Le secrétaire d'Etat aux sports, Jaime Lissavetsky, a demandé à la Commission nationale anti-violence, qui se réunit mercredi, de «prendre les mesures nécessaires» à l'encontre du joueur camerounais, auteur d'un crachat sur le joueur Unai Exposito, et de l'entraîneur espagnol de l'Athletic Bilbao, qui avait comparé l'auteur du crachat à un singe («Ceux qui crachent sont ceux qui descendent de l'arbre»).

    En revanche, le Comité de compétition, organe disciplinaire de la Fédération espagnole, qui se réunit mardi, ne devrait annoncer aucune mesure contre Eto'o, l'arbitre du match ne l'ayant pas sanctionné, et le club de Bilbao n'ayant pas protesté. Cette attitude, soulignent mardi les médias espagnols, contraste avec la sévérité dont fait généralement preuve l'UEFA dans ce genre d'affaires.


    _______________________________________________

    «Maintenant, je roule moins voyant, j’ai un Porsche Cayenne» @Valbuena
    avatar
    shura
    Administrateur Tapiste
    Administrateur Tapiste

    Nombre de messages : 31257
    Age : 37
    Localisation : Paris, pour les mêmes raisons que DON KEKEMAN, Parrain Mc DOOM de second rang
    Réputation : 5
    Date d'inscription : 30/11/2005

    Re: Le racisme et la violence dans le foot

    Message par shura le Mar 24 Jan - 12:46

    foot365

    Lazio Rome : Di Canio suspendu un match pour son salut fasciste
    lundi 23 janvier 2006 - 20 h 00



    La commission de discipline de la fédération italienne a infligé un match de suspension et 10 000 euros d'amende à Paolo Di Canio. L'attaquant de la Lazio Rome avait effectué un salut fasciste à ses supporters, lors du match de Serie A à Livourne, le 11 décembre 2005.

    Suite au salut fasciste effectué à l'attention des ses supporters au cours du match de Serie A à Livourne le 11 décembre 2005, le capitaine de la Lazio Rome, Paolo Di Canio, s'est vu infliger un match de suspension et 10 000 euros d'amende par la commission de discipline de la fédération italienne.


    _______________________________________________

    «Maintenant, je roule moins voyant, j’ai un Porsche Cayenne» @Valbuena
    avatar
    shura
    Administrateur Tapiste
    Administrateur Tapiste

    Nombre de messages : 31257
    Age : 37
    Localisation : Paris, pour les mêmes raisons que DON KEKEMAN, Parrain Mc DOOM de second rang
    Réputation : 5
    Date d'inscription : 30/11/2005

    Re: Le racisme et la violence dans le foot

    Message par shura le Lun 30 Jan - 11:55

    lequipe

    Foot - ITA : Banderole nazie à Rome

    Une banderole nazie avec l'inscription «Gott Mit Uns» a été déroulée dimanche dans les tribunes du stade olympique de Rome, lors du match entre l'AS Rome et Livourne (3-0). La banderole portant l'inscription «Lazio-Livourne, mêmes initiales, même four, Gott mit uns (la devise inscrite sur les ceinturons des SS)», adressée aux tifosi toscans, est apparue dans le virage sud réservé aux ultras de la Roma. Des drapeaux avec des croix celtiques et des croix gammées ont été également exposés au cours de la partie.

    Le maire de Rome, Valter Veltroni, a condamné ces manifestations pro-nazies. «Je répète ce que je dis toujours, la politique doit rester en dehors des stades, surtout l'apologie du nazisme qui a provoqué tant de morts et d'horreurs. Rome est la ville de la déportation et des fosses Ardéatines (où plus de 300 juifs furent massacrés), un comportement semblable est intolérable.» Le président de la Roma, Franco Sensi, a abondé dans ces sens. «Il faut laisser la politique au dehors des stades». (AFP)


    _______________________________________________

    «Maintenant, je roule moins voyant, j’ai un Porsche Cayenne» @Valbuena

    Invité
    Invité

    Re: Le racisme et la violence dans le foot

    Message par Invité le Lun 30 Jan - 11:58

    J'ai envie de gerber.

    Invité
    Invité

    Re: Le racisme et la violence dans le foot

    Message par Invité le Lun 30 Jan - 13:55

    Encore un mauvais exemple de comportement dans Calcio, qui parait-il est le championnat le plus relevé d'Europe? ça laisse songeur tout de même...
    avatar
    shura
    Administrateur Tapiste
    Administrateur Tapiste

    Nombre de messages : 31257
    Age : 37
    Localisation : Paris, pour les mêmes raisons que DON KEKEMAN, Parrain Mc DOOM de second rang
    Réputation : 5
    Date d'inscription : 30/11/2005

    Re: Le racisme et la violence dans le foot

    Message par shura le Dim 26 Fév - 15:47

    Football: victime d'insultes racistes, Samuel Eto'o menace de quitter le terrain
    dim 26 fév, 02h48


    MADRID (AP) - Ulcéré par des insultes racistes lancées par les spectateurs du match de Liga espagnole Saragosse-Barcelone, l'attaquant camerounais Samuel Eto'o a failli quitter le terrain à la 77e minute de la rencontre samedi soir, seulement retenu par l'entraîneur du club catalan Frank Rijkaard.

    Eto'o, trois fois sacré meilleur joueur africain, a initialement refusé d'écouter ses partenaires, qui l'enjoignaient à rester sur le terrain, avant d'être finalement convaincu par son coach néerlandais.

    C'est la deuxième fois que les spectateurs du stade La Romareda de Saragosse insultent l'attaquant camerounais. L'année dernière, l'actuel meilleur buteur de la Liga avait répondu ironiquement par une imitation de singe.

    Le geste de Samuel Eto'o rappelle celui de l'Ivoirien Marc Zoro, qui avait failli quitter le terrain lors du match Messine-Inter Milan en Italie en novembre dernier. Il témoigne également du climat de racisme ambiant qui règne dans de nombreux stades européens.

    "C'est une honte. Samuel est un être humain et il se sentait mal sur le terrain, mais j'ai été satisfait de l'attitude de ses coéquipiers qui lui ont dit de continuer", a déclaré Frank Rijkaard. "C'est une honte que de telles choses se produisent".

    L'attaquant a toutefois reçu le soutien de plusieurs joueurs barcelonais. "Ça a duré pendant tout le match. Sa réaction est compréhensible", a déclaré le Mexicain Rafael Marquez.

    "On a tous entendu. Et s'il était parti, je serais parti avec lui", a de son côté affirmé Ronaldinho.

    Barcelone s'est imposé 2-0 et conserve la tête du championnat espagnol. AP



    _______________________________________________

    «Maintenant, je roule moins voyant, j’ai un Porsche Cayenne» @Valbuena

    Invité
    Invité

    Re: Le racisme et la violence dans le foot

    Message par Invité le Dim 26 Fév - 17:19

    Putain ça fait flipper ça, j'ai l'impression qu'y a une recrudescence de ce genre d'actes en ce moment. :evil:

    Invité
    Invité

    Re: Le racisme et la violence dans le foot

    Message par Invité le Dim 26 Fév - 19:41

    26/02/2006
    Foot - ESP - Racisme : Le pays derrière Eto'o

    Excédé par des cris racistes lancés à son encontre samedi soir à Saragosse lors du match remporté par Barcelone (2-0), Samuel Eto'o a menacé de quitter le terrain à un quart d'heure de la fin de la rencontre. Dimanche, le monde du football espagnol a unanimement réprouvé ces incidents «scandaleux» ayant visé le joueur Camerounais déjà insulté il y a un an dans les mêmes conditions.






    «Une insulte au football», titrait dimanche le quotidien sportif Marca, tandis que l'autre journal sportif de Madrid, As, stigmatisait ce nouveau «scandale» de Saragosse. «C'était une honte, Samuel est un être humain et il se sentait mal sur le terrain, mais j'ai aimé l'attitude de ses équipiers qui lui ont dit de continuer», avait déclaré dès samedi soir Franck Rijkaard, l'entraîneur néerlandais de Barcelone. «Ca ne peut plus continuer ainsi» a estimé pour sa part l'attaquant brésilien Ronaldinho, qui avait convaincu Eto'o de continuer à jouer : «je lui ai dit que dans le football, il y a un meilleur côté que les cris racistes». «Je suis noir moi aussi, je suis un joueur de Saragosse et totalement opposé à ce qu'on fait les fans», a déclaré pour sa part Ewerthon, l'attaquant brésilien de Saragosse.

    Le FC Barcelone, totalement solidaire de son joueur, rappelait dimanche sur son site web que La Romareda, le terrain de Saragosse, n'était pas le seul où Eto'o était régulièrement insulté, citant notamment celui du club de Getafe, dans la banlieue de Madrid. Saragosse n'avait encouru qu'une amende de 600 euros après les premiers incidents contre Eto'o :shock: :shock: il y a un an et risque cette fois une punition plus sévère. Les spécialistes rappelaient toutefois dimanche que la Fédération espagnole avait tendance à minimiser de tels incidents racistes dans les stades du pays.

    (Avec AFP)
    avatar
    shura
    Administrateur Tapiste
    Administrateur Tapiste

    Nombre de messages : 31257
    Age : 37
    Localisation : Paris, pour les mêmes raisons que DON KEKEMAN, Parrain Mc DOOM de second rang
    Réputation : 5
    Date d'inscription : 30/11/2005

    Re: Le racisme et la violence dans le foot

    Message par shura le Lun 27 Fév - 1:13

    Le foot rend-il con ?
    Par Brice TOLLEMER, de Football.fr
    le 26/02/2006

    Une aire d'autoroute a été ravagée samedi soir par des supporters parisiens. Ce week-end aura encore été l'illustration de la bêtise universelle du football. En Espagne, lors de la rencontre Real Saragosse-FC Barcelone, des cris de singe ont été proférés à l'encontre de Samuel Eto'o qui, exaspéré, a voulu quitter le terrain. A un autre niveau, en France, des supporters du PSG se sont battus entre eux sur un parking. Des actes imbéciles et dangereux qui sont pourtant monnaie courante dans le monde du ballon rond, et qui touchent tous les acteurs de ce sport (supporters, joueurs, dirigeants). Mais les sanctions restent très limitées...

    Un fascisme rampant

    Il ne passe pas un week-end en Espagne, sans que les insultes racistes descendent des travées des différents stades de la Liga. Le plus souvent des cris de singe, et le plus souvent adressés à Samuel Eto'o. Le Camerounais cristallise toute la haine et la bêtise des "supporters" adverses. Le pire, c'est que cet état de fait n'est pas nouveau, et que ces actes honteux sont peu, ou pas, sanctionnés. Alors samedi soir, l'attaquant de Barcelone en a eu marre. A la 77e minute de jeu, il a voulu quitter le terrain et rejoindre les vestiaires. Ses coéquipiers et son entraîneur l'en ont dissuadé. Le club catalan a pu s'imposer 2-0, mais la fin du match a été marquée par de véritables attentats de la part des défenseurs de Saragosse sur les joueurs du Barça. Apparemment, ils ont été gagnés par la bêtise ambiante.

    Ce genre de situation pose vraiment problème, et l'absence de réponses adaptées aussi. En tant que phénomène médiatique, le football révèle en pleine lumière les différents maux de la société. Racisme, violence ordinaire, sont autant de tares que connaît le monde contemporain. Mais leur surexposition récurrente dans ce sport est aussi le fait de l'incompétence viscérale des différentes fédérations nationales, de l'UEFA et de la FIFA, qui préfèrent s'occuper de problèmes secondaires plutôt que se pencher réellement sur ces graves exactions. Il est quand même hallucinant de constater que les stades de football sont le seul lieu public où il est possible d'afficher aussi ostensiblement des sentiments racistes et xénophobes, pratiquement en toute impunité.

    Un neurone, une bière

    En France, certains groupes de supporters ne brillent pas, non plus, par leur quotient intellectuel. Sans tomber dans un Sarkozisme sécuritaire qui consisterait à fliquer tous les membres des groupes Ultras, il serait quand même bon d'en dissoudre certains d'entre eux. Samedi soir, des supporters parisiens se sont battus entre eux sur un parking, en revenant de Nantes. Rien de très nouveau, ce genre d'affrontements est assez fréquent au cours de la saison. Le mélange bière + testostérone + effet de groupe explique en grande partie cela, mais là encore, c'est de la responsabilité des clubs et des instances nationales de prendre des sanctions. Mais ces supporters sont aussi des consommateurs, et il faut dans le mesure du possible éviter de les contrarier, d'autant plus qu'ils constituent une caisse de résonance qui peut influencer sur le limogeage de tel ou tel entraîneur.

    Une coupable absence

    Cependant, rares sont les acteurs qui osent s'oposer frontalement aux types de conportements décrits ci-dessus. Seul Nike, et encore par souci mercantile, avait orchestré une grande campagne de communication contre le racisme dans les stades. Pire, certains techniciens du ballon rond profitent de ce climat nauséabond pour balancer "réflexions" racistes et révisionnisme historique. On se souvient du sélectionneur espagnol, Luis Aragones, traitant Thierry Henry de "sale négro". Plus récemment, l'entraîneur de la Juventus de Turin, Fabio Capello, avait vanté l'héritage franquiste en Espagne. Javier Clemente avait lui conseillé à Eto'o de remonter dans son arbre.

    Côté joueur, les saluts fascistes de Di Canio lui ont seulement coûté un match de suspension et dix mille euros d'amende, alors que ce genre de gestes devrait l'exclure du monde du football. A côté de cela, rares sont les joueurs qui laissent afficher une véritable opinion. Seul Lilian Thuram semble avoir une réelle conscience politique, lorsqu'il avait publiquement interpellé le ministre de l'Intérieur français en décembre dernier à propos de ses déclarations sur les banlieues. On a trouvé un cerveau, il faut faire attention de ne pas le perdre, c'est pratiquement le seul.

    www.football.fr


    _______________________________________________

    «Maintenant, je roule moins voyant, j’ai un Porsche Cayenne» @Valbuena

    Invité
    Invité

    Re: Le racisme et la violence dans le foot

    Message par Invité le Lun 27 Fév - 3:08

    Très bel article de football.fr sur ces problèmes qui commencent à me fatiguer un peu. :scratch:
    avatar
    shura
    Administrateur Tapiste
    Administrateur Tapiste

    Nombre de messages : 31257
    Age : 37
    Localisation : Paris, pour les mêmes raisons que DON KEKEMAN, Parrain Mc DOOM de second rang
    Réputation : 5
    Date d'inscription : 30/11/2005

    Re: Le racisme et la violence dans le foot

    Message par shura le Lun 27 Fév - 11:32

    Arno26 a écrit:Très bel article de football.fr sur ces problèmes qui commencent à me fatiguer un peu. :scratch:

    C'est vrai qu'il est vraiment bien. D'ailleurs globalement j'aime bien les articles qui fait ce site ;)


    _______________________________________________

    «Maintenant, je roule moins voyant, j’ai un Porsche Cayenne» @Valbuena

    Invité
    Invité

    Re: Le racisme et la violence dans le foot

    Message par Invité le Mer 8 Mar - 0:57

    07/03/2006
    Foot - Racisme : Trois fans du PSG condamnés

    Trois supporters du Paris-SG ont été condamnés pour racisme par le tribunal correctionnel de Paris, mardi, à trois ans d'interdiction de stade et à des amendes (750 euros pour la plud forte). Il leur a été reproché d'avoir ouvert une banderole explicitement raciste le 6 février 2005 dans les tribunes du Parc des princes. Alors que le club de la capitale avait "repeint" ses équipements en noir en cette soirée de lutte antiraciste, ils avaient exhibé en tribune Boulogne le slogan «Allez les blancs ! NBP 88».





    Le tribunal a retenu contre eux la signification claire de la première phrase, qui ne correspondait à rien un soir de PSG - Lens, le sens de la signature «88», qui correspond à la juxtaposition de deux lettres H (huitième lettre de l'alphabet) comme un hommage au salut hitlérien ("Heil Hitler"), et la référence NBP qui renvoie à un groupe extrémiste parisien, "New Blood Paris".

    Pendant trois ans, ces trois jeunes hommes d'une vingtaine d'années devront pointer à un commissariat à l'heure des matches. Ils devront aussi verser un euro symbolique à trois associations antiracistes (LDH, Licra et Mrap). Pendant leur procès, ils ont plaidé l'ignorance et le suivisme. Une enquête des RG a établi qu'ils étaient les meneurs du groupe.

    L'Equipe.fr

    Invité
    Invité

    Re: Le racisme et la violence dans le foot

    Message par Invité le Sam 11 Mar - 12:37

    Espagne : loi contre le racisme (11/03)
    Le Ministre des Sports espagnol, Jaime Lissavetsky, veut établir une forte législation pour sanctionner les problèmes de racisme dans les stades ibériques. "Le Gouvernement prépare des modifications de la loi pour pouvoir agir avec une plus grande rigueur, être capable d’énoncer de plus lourdes peines, et rendre les actes individuels répréhensibles", a déclaré le Ministre espagnol au journal El Mundo. "Nous avons connu une montée du racisme qui ne reflète pas forcément la société espagnole, mais qui devient une réalité dans les événements de masse, et nous devons éradiquer ce problème", a ajouté M. Lissavetsky. Ces déclarations font suite à la sanction pour actes racistes du club de Saragosse, une amende de 9000 € jugée insignifiante par Samuel Eto’o, le joueur victime de ces actes. (Par Urbain Mandrillon)


    Maxifoot

    Invité
    Invité

    Re: Le racisme et la violence dans le foot

    Message par Invité le Ven 17 Mar - 7:07

    17/03/2006
    Foot - Racisme : La FIFA adopte des sanctions

    La Fédération internationale, réunie jeudi en comité exécutif à Zurich, a annoncé l'instauration de sanctions pour tenter de lutter contre le racisme ou la discrimination dans les stades.






    « Les sanctions prévues sont des matches de suspension ou une déduction de points ou alors la disqualification de l'équipe », a annoncé la Fifa. De trois points pour une première condamnation à six en cas de récidive, l'instance internationale qui espère ainsi décourager les imbéciles de sévir dans les tribunes des stades de football. « Chaque confédération et association membre de la Fifa devra inclure ces mesures dans son règlement, et toute association qui enfreindrait cet article pourra être privée de toute compétition internationale pendant deux ans », a-t-elle précisé.

    Récemment, le Camerounais Samuel Eto'o avait été la cible de cris racistes proférés par des supporters du club de Saragosse. L'attaquant barcelonais avait voulu quitter la pelouse avant de se raviser sous la pression de ses coéquipiers et de son entraîneur Frank Rijkaard. En novembre 2004, pareille mésaventure était arrivée à l'Ivoirien de Messine, Marc Zoro, pris à partie par des fans de l'Inter Milan.

    Très engagé dans la lutte contre le racisme, Lilian Thuram s'est exprimé devant les membres du Comité exécutif. « Maintenant que les clubs et les fédérations sont mis dans l'obligation de trouver une solution, ils trouveront les solutions qu'il faut pour endiguer ce fléau », a déclaré l'international tricolore.

    l'équipe.fr
    avatar
    shura
    Administrateur Tapiste
    Administrateur Tapiste

    Nombre de messages : 31257
    Age : 37
    Localisation : Paris, pour les mêmes raisons que DON KEKEMAN, Parrain Mc DOOM de second rang
    Réputation : 5
    Date d'inscription : 30/11/2005

    Re: Le racisme et la violence dans le foot

    Message par shura le Mer 22 Mar - 15:29

    lequipe

    Foot - ESP : Une association contre le racisme

    «Carton rouge», une association visant à lutter contre le racisme dans le sport en Espagne, a vu le jour mardi à Barcelone. Elle fait suite à une série de mesures adoptées par le gouvernement pour réprimer des incidents de plus en plus nombreux. Cette association existait déjà dans huit autres pays et a permis d'aider à enrayer le phénomène en Angleterre il y a une quinzaine d'années.

    Carton rouge Espagne a été inaugurée à l'occasion de la journée mondiale contre le racisme. Elle intentera des actions légales pour tenter d'éradiquer le problème. Son président, Carlos Ferreira Nuñez, a indiqué qu'il réclamerait «la fermeture immédiate des stades où l'on entend des chants racistes». Tony Higgins, le directeur exécutif de l'unité antiraciste de la Fédération internationale des joueurs professionnels, a conseillé aux arbitres espagnols d'«interrompre immédiatement les rencontres lorsqu'ils entendent des cris racistes, comme cela se passe au Royaume Uni».

    Le phénomène est en effet de plus en plus présente en Espagne. Samuel Eto'o, l'attaquant camerounais de Barcelone visé par des cris racistes à Saragosse il y a quelques semaines, avait voulu quitter le terrain avant de se raviser. Il avait réclamé des «sanctions exemplaires». Didier Dinart, le handballeur français de Ciudad Real, s'est plaint mardi dans Marca d'avoir été insulté samedi de «sale Noir, sale Français» par des supporteurs. Sa réponse lui a valu d'être expulsé par l'arbitre.


    _______________________________________________

    «Maintenant, je roule moins voyant, j’ai un Porsche Cayenne» @Valbuena
    avatar
    shura
    Administrateur Tapiste
    Administrateur Tapiste

    Nombre de messages : 31257
    Age : 37
    Localisation : Paris, pour les mêmes raisons que DON KEKEMAN, Parrain Mc DOOM de second rang
    Réputation : 5
    Date d'inscription : 30/11/2005

    Re: Le racisme et la violence dans le foot

    Message par shura le Mer 5 Avr - 13:24

    lequipe

    Foot - ITA - Racisme : 25 000 euros pour l'Inter

    La commission de discipline de la Fédération italienne a sanctionné l'Inter Milan d'une amende de 25 000 euros pour les cris racistes de ses supporters proférés, samedi, à l'encontre du défenseur ivoirien de Messine, Marc Zoro. Cette sanction est assortie d'un avertissement. En clair : l'Inter risque une peine beaucoup plus lourde en cas de récidive.


    _______________________________________________

    «Maintenant, je roule moins voyant, j’ai un Porsche Cayenne» @Valbuena

    Invité
    Invité

    Re: Le racisme et la violence dans le foot

    Message par Invité le Mer 5 Avr - 23:25

    Shura a écrit:lequipe

    Foot - ITA - Racisme : 25 000 euros pour l'Inter

    La commission de discipline de la Fédération italienne a sanctionné l'Inter Milan d'une amende de 25 000 euros pour les cris racistes de ses supporters proférés, samedi, à l'encontre du défenseur ivoirien de Messine, Marc Zoro. Cette sanction est assortie d'un avertissement. En clair : l'Inter risque une peine beaucoup plus lourde en cas de récidive.


    Ouah, trop dur 25 000€, les pauvres...
    avatar
    shura
    Administrateur Tapiste
    Administrateur Tapiste

    Nombre de messages : 31257
    Age : 37
    Localisation : Paris, pour les mêmes raisons que DON KEKEMAN, Parrain Mc DOOM de second rang
    Réputation : 5
    Date d'inscription : 30/11/2005

    Re: Le racisme et la violence dans le foot

    Message par shura le Jeu 6 Avr - 17:47

    L'outrage fait à Achille Emana



    La crétinerie ordinaire ne connaissant pas de frontières, nul besoin de pousser jusqu'en Espagne ou en Italie pour constater qu'aucun stade de football d'aucun pays n'est à l'abri de la gangrène du racisme. Pas même le Stadium.

    Ce match contre Rennes, Achille Émana en était sorti en cours de seconde mi-temps. Insatisfait de sa performance personnelle au bout d'une heure de jeu franchement pas folichonne et pendant laquelle chacune ou presque de ses interventions avait été accompagnée de bordées de sifflets. Trois poignées de main à ses coéquipiers du banc de touche et direction les vestiaires. Sans doute avec des idées de plus en plus arrêtées sur ses envies de nouveaux horizons.

    Les critiques sportives - elles sont désormais le lot quotidien d'un joueur devenu le bouc émissaire dans un club où l'ambiance se fait de plus en plus délétère à mesure que les mauvais résultats succèdent aux mauvais résultats -, le milieu de terrain du Téfécé veut bien les entendre. Mais ce jour-là, l'attaque va se déplacer sur le champ nauséabond du racisme.

    À l'issue du match, Émana regagne sa voiture, aux abords immédiats du Stadium. Comme à l'habitude, des enfants le pressent de dédicacer maillots, ballons, photos, un exercice auquel il se prête toujours de bonne grâce. Il est alors pris à partie vertement : « Au moment où je posais mon sac dans la voiture, il y en a un qui a d'abord crié « Mouille le maillot ! Tu fous rien ! » en venant vers moi. Je lui ai répondu que même dans la vie de famille, il arrivait qu'on traverse des moments difficiles ».

    Loin de se satisfaire de cette explication, le pseudo-supporter déverse alors son fiel : « Le Téfécé n'a plus besoin de toi, espèce de sale nègre ! » Une demi-douzaine de personnes en profitent alors pour se joindre à lui et pousser des cris de singe.
    En colère et profondément attristé, Émana prend sur lui, calmé par des « vrais supporters » et cède à leur demande : il tourne les talons et monte à bord de sa voiture.

    Certes, le Téfécé n'est pas confronté à ces démonstrations de racisme systématique et de stupidité crasse qui ont failli pousser Samuel Eto'o, le buteur camerounais du Barça à rendre son tablier.

    Mais les injures encaissées par Achille Émana montrent qu'un verrou semble avoir sauté.

    Régis Leconte, le chef de la sécurité du Téfécé est d'ailleurs contraint de confirmer la montée d'un climat malsain que des groupuscules d'extrême droite entretiennent, sinon amplifient : « Je ne veux pas donner de noms, mais on sent bien que derrière, il y a la présence de certains mouvements extrémistes », confiait-il hier, à l'heure où les joueurs du Téf se prêtaient à une séance dédicace, au Capitole.

    Achille Émana était là. « Pour les enfants… Ils n'y sont pour rien, les enfants… Sinon je ne serais pas venu ».

    J.-Louis Dubois-Chabert


    --------------------------------------------------------------------------------
    Une gangrène sur la plupart des terrains d'Europe
    Insultes antisémites à Eindhoven, salut fasciste à la Lazio de Rome, jets de bananes à Prague, cris de singe à Saragosse, injures racistes à Bastia… Aucun stade de la planète football n'est aujourd'hui à l'abri des débordements de supporters qui mêlent dans leur haine les (quasi) anonymes comme les champions adulés. De préférence quand ils sont noirs. Des larmes de Marc Zoro, défenseur ivoirien de Messine, au dégoût de l'attaquant Camerounais du Barça, Samuel Eto'o, les joueurs d'origine africaine, même fortunés, semblent condamnés à croiser sur les terrains de vieux fantômes aux étranges relents de jeux du cirque et d'esclavage. Pour tenter d'exorciser ces démons, Thierry Henry a lancé sa campagne « stand up, speak up » (1), relayée dans un vibrant élan de compassion par tous les médias qui vivent peu ou prou du football. Sans changer grand-chose. Les sociologues convoqués pour tenter une explication en donnent une commode : « Les stades ne sont que les lieux d'expression de la violence d'une société, donc du racisme ». Mais où commence la violence sur ce marché planétaire où le moindre crampon se vend, se cote, s'échange ? Des enjeux financiers toujours plus lourds relèguent avec leur assentiment (très bien payé) les joueurs au rang de marchandises ordinaires. Qu'il est finalement facile de mépriser. Et pas seulement dans les tribunes. Tel ce « Putain de fainéant de nègre », lancé à l'antenne par un consultant anglais dépité après une défaite de s londoniens de Chelsea. C'était pour Marcel Desailly sous le maillot du milliardaire russe Abramovitch. Et si les joueurs faisaient leur révolution ?

    G.-R. Souillés

    (1) Lève toi, fais-toi entendre.

    www.ladepeche.com


    _______________________________________________

    «Maintenant, je roule moins voyant, j’ai un Porsche Cayenne» @Valbuena
    avatar
    denizio
    Elu Tapiste
    Elu Tapiste

    Nombre de messages : 2752
    Age : 66
    Localisation : entre salon de provence la Réunion et l'Ile Maurice
    Réputation : 0
    Date d'inscription : 17/01/2006

    Re: Le racisme et la violence dans le foot

    Message par denizio le Jeu 6 Avr - 19:13

    Excellent article de la depeche du midi .. mais je retiendrai la derniere phrase d'Achille Emana à la question avez vous deposé plainte ? .. je cite une parti de sa reponse :
    Non. Pour nous, sportifs, il n'y a pas grand-chose à faire. C'est les responsables du football qui doivent réagir.

    que fait la CNE ????

    Contenu sponsorisé

    Re: Le racisme et la violence dans le foot

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 21 Nov - 3:35